LOR
–––

Collège 600

MOA

Département du Morbihan

MOE

MU / Égis Bâtiments Centre Ouest / BMF/ Arwytec / Acoustb

SURFACE

6 160 m²

COÛT

10 500  000 € h.t.

RE 2012 -20% / ossature & panneaux bois / pré-murs béton / filières sèches / toitures végétalisées

DATES

Concours février 2018

SITUATION

L’ambition pour le dynamisme de la ville et son positionnement dans un espace naturel fort font de ce projet de collège 600 le terreau fertile d’une architecture à la fois douce et engagée : à l’inverse d’un « objet » souverain qui s’impose visuellement tout en tournant le dos à son environnement, c’est une architecture qui se rend indispensable, comme une évidence intemporelle à travers les expériences vécue par les usagers.
Notre bâtiment, présent sur les quatre limites du site accompagne les circulations douces publiques en reliant subtilement les espaces naturels (Axe Nord/Sud) et urbain (Est‐Ouest).
Le projet se distingue dans la vie de quartier comme une enceinte institutionnelle vivante, s’ouvrant généreusement sur le Scorff via le parvis. L’enroulement bâti, protecteur et englobant, permet de s’affranchir des barrières prononcées. Il définit des mises à distance discrètes, alternant la masse du socle béton granité ouverts sur les patios, qui eux même éloignent la cour des limites du site bâti. Les façades des étages en bois, protégées des vues extérieures par leur position en hauteur se permettent des ouvertures plus larges sur l’espace public, intensifiant ainsi le dialogue intérieur/extérieur.
Chacune des orientations du site donne lieu à une morphologie bâtie, une ambiance particulière adaptée aux usages intérieurs de l’établissement : enseignement général en alignement du mail planté, pavillons science et art projetés dans l’espace végétal, gymnase dialoguant avec le parvis, espace technique et administratif proche du quartier d’habitation. Simultanément, les variations bâties accompagnent comme une vague la trame paysagère qui s’immisce progressivement dans l’enceinte.
C’est une architecture qui inspire l’harmonie et le respect car elle‐même sait se faire oublier sans jamais faillir à son objectif premier : cadrer, organiser, divertir, concentrer, protéger.
Notre objectif est de proposer une architecture à l’image d’un espace naturel qui se bonifie avec le temps, dans lequel pourra se lire sans crainte les marques du temps qui passe avec les extensions, les adaptations, ou les transformations qui incombent à l’évolution des besoins. Pour ce faire nous avons recherché à proposer un projet sobre, rationnel et efficace qui par sa rigueur fonctionnelle permet une plus grande liberté dans la vie intérieure toujours renouvelée d’un collège. Cette logique de conception ne se veut en revanche pas synonyme d’austérité. Bien au contraire nous pensons que le collège reste un lieu où l’imaginaire de l’enfance a encore sa place, où apprentissage exigeant et la bienveillance des relations humaines est complémentaire à la progression des élèves.
C’est une architecture stimulante qui suscite la curiosité à travers les porosités végétales, les surprises des courbes intérieures du préau, des perspectives amplifiées par le jeu d’inclinaison de la cour. Enfin notre projet se veut un établissement chargé de vie, un lieu qui puise son inspiration dans la progression du savoir plutôt qu’il ne reflète le savoir lui‐même, un lieu où tout devient réalisable.