LIV
–––

Urban Loopholes Creative Alliances of Spacial Production in Shangai’s City Center

Le livre en question propose d’approfondir et de développer « l’étude du phénomène de gentrification avec des caractéristiques chinoises », « la préservation par l’habitation » et « l’économie planifiée 2.0».

Il est passionnant de voir dans ce livre à quel point ces trois processus de fabrication de la ville ont été des éléments cruciaux du développement de Shanghai à travers des failles, dans les mécanismes de développement urbain, mis en avant par Ying. On peut voir à quel point ceux-ci ont facilité la transition économique, favorisé le développement des industries innovantes et encouragé la résilience urbaine face aux turbulences systémiques.

Suite à des études de cas détaillées sur les transformations dans les quartiers historiques de Shanghai qui ont résisté aux changements structurels et ont pris des allures de plus en plus internationales, ressemblant à Prenzlauer Berg à Berlin ou encore à Williamsburg à New York, ce livre explique ce phénomène plus récent à travers les « Urban Loopholes » ou «failles urbaines» qui sont les manifestations physiques de ce que les théoriciens ont appelé le «dual market», et d’autres phénomènes symptomatiques de la transition économique de la Chine. En tant que tels, ils sont les mécanismes spatiaux du « modèle chinois » qui infléchissent des aspirations globales dans des cadres locaux.

Ying Zhou est architecte, elle a rejoint la faculté d’architecture de l’Université de Hong Kong en janvier 2016, après avoir enseigné à l’ETH de Zurich. Nous nous sommes rencontrés en 2003 à Detroit lors d’un workshop.

 

un aperçu du livre : ici

pour acheter le livre : ici